En quoi consiste le métier de business analyst et quelle formation suivre ?

business analyst

Le métier est à la fois un choix et une obligation, selon la position du demandeur. Il relève du choix pour le nouveau bachelier qui s’en sert pour orienter ses études. Il s’impose pour les entreprises, en fonction de leurs domaines d’influence et de leurs besoins stratégiques. Aujourd’hui encore, il existe des métiers que chacun de ces acteurs appréhende peu. Le plus souvent, leurs dénominations ne laissent pas clairement entrevoir l’importance ou les compétences nécessaires à son exercice.

Le métier connu sous l’anglicisme Business Analyst fait partie de cette catégorie. Si de grandes entreprises l’ont déjà internalisé, il demeure incompris par la majorité de la population active. Qu’est-ce qu’être Business Analyst ? Quelles sont ses responsabilités, missions, compétences et qualifications ?

Qui est le Business Analyst ?

Le terme Business Analyst est un emprunt de l’anglais qui désigne le métier encore appelé analyste d’affaires. Dans certaines entreprises, celui qui exerce cette fonction est dénommé consultant fonctionnel, consultant système d’information ou chargé d’étude en informatique et en organisation. Vous l’aurez compris, c’est un métier qui nécessite des compétences, des connaissances techniques et actualisées dans les domaines de l’informatique, de la gestion stratégique, financière et mercaticienne.

L’entreprise est focalisée autour de deux grands axes principaux : la structure et la dynamique. Chacun de ses axes prend en compte les évolutions technologiques, les innovations dans le domaine de la gestion et les fluctuations du marché. Le Business Analyst est à la croisée de ces différents pôles de la marche de l’entreprise. Il s’assure que chaque service et acteur convient à ses rôles, dispose des outils informatiques et opérationnels pour optimiser sa tâche et les utilise de manière efficiente. Il fait donc le diagnostic de l’entreprise afin de déterminer les faiblesses et d’élaborer la stratégie de mise à niveau. C’est un professionnel qui interagit avec chacune des parties prenantes pour s’assurer l’amélioration des processus, des services et des produits fournis.

Le Business Analyst est un métier affilié à l’audit interne et externe de l’entreprise. À ce titre, il se charge du suivi et de l’évaluation des activités, transactions et ressources de l’entreprise. Il peut être un employé à long terme de l’entreprise ou travailler en tant que consultant indépendant. Son rôle est donc susceptible de varier selon la nature de l’entreprise pour laquelle il exerce. Quatre leviers sont cependant fondamentaux aux rôles de cette fonction. Le Business Analyst est à la fois :

  • intermédiaire ;
  • gestionnaire de projet ;
  • gestionnaire financier ;
  • manager des ressources humaines.

Missions et responsabilités du Business Analyst

La mission principale du Business Analyst est d’estimer de manière proactive, en se basant sur des données empiriques et des corrélations, les stratégiesqui assureront la réalisation et le dépassement de la vision de l’entreprise dans chacune de ses sections et dans sa globalité. Pour ce faire, il se charge de :

  • l’établissement du cahier des charges ;
  • l’extrapolation financière en vue d’anticiper l’évolution des coûts ;
  • le suivi, le contrôle et l’évaluation des ressources quantitatives et qualitatives de l’entreprise.

Les données recueillies lui permettent de :

  • cartographier les compétences du personnel, les processus et flux de valeurs de l’entreprise ;
  • faire l’analyse stratégique de l’entreprise, de proposer des scénarios probables et d’intervenir dans l’opérationnalisation ;
  • mettre en place une procédure dématérialisée qui garantissent le partage et le maintien en temps réel des informations entre les différentes sections de l’entreprise, et entre celle-ci et ses partenaires.

Compétences et qualités du Business Analyst

Le Business Analyst travaille avec une masse de données qu’il récupère via des logiciels, des fichiers physiques et les rapports de ces observations personnelles. Il doit donc avoir une très grande capacité d’analyse et de synthèse. Ce sont celles-ci qui lui permettent d’interpréter les chiffres et d’extrapoler sur les stratégies futures. Le métier de Business Analyst implique aussi une interaction entre le professionnel et les membres de l’entreprise. Il doit donc maîtriser la langue utilisée au sein de l’entreprise et parler l’anglais, car il s’agitd’une langue commerciale. L’affluence linguistique est un atout majeur qui lui permet d’élargir son champ d’action, de communiquer avec les partenaires étrangers et les succursales de l’entreprise.

Dans l’exercice de sa fonction, le Business Analyst doit disposer de bonnes capacités relationnelles et communicationnelles. Il doit avoir le sens de l’écoute afin de recueillir les informations et les opinions de chacune des parties auxquelles il s’adresse. Ses capacités de négociations garantissent l’atteinte d’un consensus sur les directives opérationnelles favorables à la communication interservices et inter-agences. En outre, c’est un professionnel qui doit faire preuve d’altérité afin de garder son objectivité et de ne pas biaiser son analyse.

Le Business Analyst est appelé à piloter et animer un projet et des réunions. Ses diverses qualités et compétences seront valorisées par un esprit collaboratif. Ses capacités de communication et de synthèse font de lui un pédagogue qui transmet son savoir aisément à l’équipe dont il actualise les méthodes. C’est pour ça qu’il doit être créatif et disposer d’un esprit décisionnel qui permet de sortir des sentiers battus pour innover. Enfin, le Business Analyst maîtrise :

  • les procédures administratives et financières ;
  • l’évolution du marché ;
  • les outils informatiques ;
  • les nouvelles technologies ;
  • les systèmes de gestion de contenus ;
  • etc.

Comment devenir Business Analyst ?

Le Business Analyst est un acteur qui manipule les systèmes informatiques et financiers. Il faut donc acquérir les connaissances techniques nécessaires à sa fonction. Idéalement, il faut une formation de niveau Bac + 5 (et plus) en ingénierie informatique pour exercer dans le métier. Une formation de niveau similaire en commerce et finance est aussi valable pour travailler comme Business Analyst. Une personne ayant les deux formations détient un avantage considérable par rapport aux autres. L’autre facteur déterminant pour devenir Business Analyst est l’expérience. Elle spécifie le domaine d’exercice de l’analyste et valide son expertise. Il est donc probable de devenir un consultant fonctionnel si vous avez travaillé suffisamment longtemps dans un domaine pour en maîtriser les rouages et les innovations.

Le salaire du Business Analyst

La rémunération du Business Analyst dépend du type de contrat signé. Toutefois, un Business Analyst débutant peut escompter un salaire mensuel compris entre 2500 et 3000 euros. Le consultant intermédiaire ayant entre 02 et 05 ans d’expérience pourra prétendre à un salaire de 3500 à 4100 euros en moyenne. Il est possible de facturer les prestations à 7500 euros ou plus par mois, en raison de l’expertise du Business Analyst.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.